Les jours pluvieux sont heureux. Dans mon Sud largement baigné de soleil toute l'année, il serait mal venu de se lamenter à la moindre goutte de pluie qui tombe. L'eau est nécessaire, complémentaire à la lumière pour la flore. La terre craquelée s'abreuve comme une vieille femme ridée. Elle a du mal à boire tant elle est assoiffée. Il y a de l'eau qui dégouline sur elle et ne parviendra pas à ses entrailles.

J'ai appris à aimer les gouttes de pluie, le ciel nuageux. Cette basse lumière qui en fait déprimer plus d'un. Il n'y a plus que le vent qui me dérange vraiment. C'est l'ennemi des "macroqueurs"

S'il n'y avait pas eu la pluie, je n'aurais sans doute pas eu la chance de savourer des yeux un helix... exquis de transparence.

Et la lumière s'est faite sur des projets restés jusque là dans l'ombre.

Cliquer sur les photos pour agrandissement et affichage de meilleure qualité

20149572ksb

20149571ksb