04 déc. 2016

Rhino féroces

Ou la bestialité primaire. Jean-Pierre me demandait en commentaire sur le billet "Affrontement" comment reconnaitre les deux opposants. Eh bien, comme promis voici la réponse :   Le gagnant du duel a été blessé près de l'oeil. (cliquer sur ce lien pour ceux qui auraient raté l'épisode) Je dois néanmoins apporter ici un démenti. Ce n'est pas la photographe qui est responsable de cette blessure ! J'en apporte la preuve en images. Les rhino sont féroces en période hivernale. Put*** le con, il charge ! Toute... [Lire la suite]
Posté par Ksenia K à 00:28 - - Commentaires [14] - Permalien [#]

03 déc. 2016

Un trou dans le grillage

J'aime les chats. Les gros et sauvages. Ceux qui, malheureusement, sont menacés d'extinction. Je préfèrerais voir ce guépard en liberté dans la savane. Mais là, il est à l'abri de la famine et du braconnage. Je garderai à jamais en mémoire la rencontre magique de ce grand félin dans le Masaï Mara (Kenya), un matin d'octobre 2010. Six ans après, l'émotion de ce moment est restée intacte. Sur la liste de mes envies, j'ai inscrit la Namibie et une visite à la Cheetah Conservation Fund .
Posté par Ksenia K à 01:10 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
02 déc. 2016

Le condamné

ou le résumé d'une "gore story". On est plus criminel quelquefois qu'on ne pense. Voltaire Ma main sur l'interrupteur n'a pas eu le temps d'interrompre la fermeture du volet roulant. Trop tard. J'ai perçu un craquement. J'ai actionné le bouton électrique dans l'autre sens. Le store est remonté et j'ai découvert l'escargot agonisant. Sa coquille était brisée. J'ai su qu'il ne survivrait car la cassure était située au niveau des organes vitaux (voir ce lien "La coquille brisée", billet de 2014).... [Lire la suite]
Posté par Ksenia K à 11:51 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
30 nov. 2016

Paparazzoziau

Quand on se trouve en affût dans la végétation, mal placé par rapport au sujet à photographier et que celui-ci ne décide pas à bouger de son perchoir dans les arbres.... il n'y a rien à perdre que de tenter : Pssiiit... psssiittt ! Cool ! Merci ! Je commençais à avoir un torticolis.
Posté par Ksenia K à 00:03 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
27 nov. 2016

Affrontement

En ce jour, toute ressemblance avec deux hommes politiques n'est absolument pas fortuite. Cliquer sur l'image pour une meilleure qualité d'affichage
Posté par Ksenia K à 20:14 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
26 nov. 2016

La morale du géranium

Sur le rebord de ma fenêtre de cuisine, ce géranium endure le froid, le vent et la pluie de l'automne avec ses épisodes cévenols. Comme pour mieux prouver sa résistance ou peut-être pour attirer la bienveillance sur lui, il fleurit comme aux beaux jours. Ses pétales rouge sang contrastent avec le teint blafard du ciel. Il est comparable à quelqu'un qui, quoi qu'il arrive, continue de sourire à la vie. Une morale à retenir pour les jours de moral en berne. Géranium en fleurs.... fin novembre !
Posté par Ksenia K à 00:03 - - Commentaires [15] - Permalien [#]

25 nov. 2016

Se mettre en huit

et tordre le cou aux clichés. Ou comment l'exprimer en flamant.
Posté par Ksenia K à 00:02 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
24 nov. 2016

Eclaboussures

Tant sage que soit un homme, ni sa réputation ni ses habits ne sont toujours à l'abri des éclaboussures. Jean-Napoléon Vernier
Posté par Ksenia K à 00:41 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
23 nov. 2016

Tada tada tadatadatada

Il nous faudrait un plus gros bateau ! Réplique culte de Roy Scheider alias Marcus Brody dans Les dents la mer (lien vidéo) Cliquer sur les photos pour une meilleure qualité d'affichage
Posté par Ksenia K à 00:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
22 nov. 2016

Toubib or not toubib ?

Dans la salle d'attente, les regards s'attardent sur moi. Ronds, étonnés, curieux, inquiets, compatissants. Cela fait trois fois que la radiologue appelle mon nom et me fait revenir en salle d'examen. Dans la cabine, on me redemande de me déshabiller en me donnant pour toute explication cette phrase déjà entendue : Le médecin a besoin de vérifier quelque chose. J'aurais préféré la version : Le médecin a besoin de vérifier qu'il n'y a rien. La manipulatrice radio prend de nouveaux clichés sous un autre angle. Je retourne en salle... [Lire la suite]
Posté par Ksenia K à 00:05 - - Commentaires [21] - Permalien [#]