Tels les soucis qui creusent quelquefois des sillons sur le front, la tempête a dessiné des rides sur le sable mouillé. 

2019ff3271ksb

J'ai commencé l'année en fêtant mes 55 printemps avec 14 joyeux "qu'on vive !" à la maison. Si je parais avoir une bonne dizaine d'années de moins, je sens que la "machine" est bien fatiguée, éprouvée par de nombreux dysfonctionnements dont certains irréparables. Accaparée par les démarches entamées pour une nouvelle vie, je ne consacre plus guère de temps à la blogosphère. Pas davantage à la photographie, pour le moment. Je vais au cinéma, visite et reçois les amis, soutiens la famille, fais du tri et du vide, m'éloigne de toute source de stress extérieur et de tracas bien inutiles. Après les agapes et orgies alimentaires de fin d'année, j'entame un régime. La bonne résolution de ce début d'année étant d'éliminer tout ce qui peut me gonfler, au sens propre comme au figuré. C'est peut être là où réside ma recette contre le vieillissement : ne pas se compliquer l'existence et se débarrasser du superflu.