J'étais partie en randonnée avec l'intention de réaliser des images de libellules et de papillons en contre-jour. De ce côté-là, j'ai fait chou blanc. Par contre j'ai eu la chance de photographier un faisan grâce à mon mari qui l'a repéré dans la végétation et qui a "marqué" comme un chien d'arrêt.

Je ne divulguerai pas l'endroit de cette rencontre afin de préserver ce faisan le plus longtemps possible des chasseurs dont on entendait au loin les tirs de fusils.

20175273ksb

20175237ksb

20175275ksb

20175258ksb

20175272ksb