Une rencontre inattendue dans les salins, hier matin, alors que j'étais partie dès l'aube "macro-chasser" le papillon et les libellules. D'habitude, j'ai l'équipement pour photographier les oiseaux. Pas là. D'où ma déception, même si tout le monde (ou presque) va me dire "mais si, c'est réussi !" Non, le piqué n'est pas celui que j'obtiens avec le matériel adéquat. (un point fort habituel) Le cadrage est trop centré pour la femelle et les petits ; je ne pouvais pas faire autrement. Les hautes herbes dans lesquelles j'étais planquée parasitent le premier plan. Le blanc cramé avec la réverbération de la lumière pourtant matinale sur l'eau. Bref, je ne vais pas vous dresser un inventaire des imperfections. Je vous livre ces images malgré tout pour le côté attendrissant des petits avec la maman et parce que c'est la première fois que je photographie cette espèce. 

Après lecture de vos commentaires, j'ai procédé à quelques retouches sur les deux photos afin de gommer des défauts (blanc cramé, cadrage)

D'où l'intérêt de travailler sur les fichiers RAW, de prendre le temps de publier et enfin de tenir compte des remarques.

20172102ksb2

Le blanc était trop cramé pour être complètement rattrapable. Et, je viens de m'apercevoir que je n'ai pas inversé le sens de la photo pour une meilleure lecture. Hooooouuuu !

20172153ksb2