Céder à la curiosité et au désir de s'instruire, de savoir des choses.
Il n'est pas à mon sens de joie plus grande, dans le domaine de l'esprit, que de parvenir à saisir une partie du mystère du monde (…)
Il faudrait apprendre tous les jours une chose au moins. Cela en ferait trois cent soixante-cinq par an, ce serait pas mal. Théodore Monod - Terre et ciel

 

J'ai longuement conversé avec elle, assise à ses côtés. J'ai écouté son histoire émouvante qu'elle me livrait comme une confession. Entre deux rires. Car cette octogénaire entretient et communique une véritable joie de vivre. 

Ma mère aurait aujourd'hui presque le même âge que cette vendéenne. C'est bizarre car je voyais l'octogénaire davantage comme une grand-mère. Décidément, d'un point de vue intergénérationnel, j'aurai toujours du mal à me positionner et à imaginer mes parents vieux, avec des rides et cheveux blancs. J'ai perdu beaucoup de repères depuis trop longtemps. Il faudrait un jour que j'apprenne à dépasser l'âge clandestin (lien PDF) où les cycles de vie se sont détraqués, où les diverses émotions ont été chamboulées.

20150079