Pas facile de trouver sa place. D'occuper le premier rang d'une lignée, d'être l'aîné dans une fratrie. D'apprendre et accepter de partager la place qu'on occupait de façon exclusive dans le coeur des parents.

Pas facile de comprendre. D'assimiler que ce qui était défendu est davantage toléré pour d'autres au même âge. Que les parents ont pris de l'assurance dans leur rôle, qu'ils n'ont plus les mêmes appréhensions. Qu'ils lâchent un peu la bride.

20142951ksb

L'aîné, c'est celui qui a toutes les attentions jusqu'à l'arrivée du cadet et benjamin. Il essuie les plâtres. Le poids d'aînesse pèse parfois sur ses frêles épaules. Il entend les comparaisons qui sont faites. Il lui est demandé d'aider, de montrer l'exemple, d'être tolérant.

L'aîné se rebiffe parfois. Il boude, minaude. Entre dans une phase de régression. Il n'a plus envie de grandir. Une façon de rejeter les responsabilités dont il se sent investi désormais.

20142930ksb

C'est un bouleversement de sentiments. La jalousie, réactionnelle et somme toute naturelle, est une souffrance qui culpabilise. Elle divise l'amour.

C'est un apprentissage de la vie. Une sorte de formation précoce à la maternité pour les "grandes soeurs" protectrices et câlines.   

Je connais une petite fille qui prend au sérieux sa mission de petite maman. Mais qui, avant tout, reste une "grande soeur" avec son lot de contrariétés, ponctuées de rires et de rêves sur fond de joie de vivre.   

20142932ksb